Archivo | Le discours rapporté RSS feed for this section

Le discours rapporté

19 May

Le discours rapporté:
Le discours rapporté au style indirect lié perd son indépendance syntaxique et énonciative. Il se construit comme une proposition subordonnée, qui est complément d’un verbe comme dire ou penser. La mise en subordination provoque des transpositions de temps et de personnes ainsi que des changements qui affectent les déictiques et les types de phrases.

L’énonciation
Pour rapporter indirectement une énonciation (affirmative ou négative), on utilise un verbe introducteur comme dire, répondre, penser + que:
Exemples:
Il dit: “Je pars demain.” → Il dit qu’il part demain.

Il a dit “Je pars demain.” → Il a dit qu’il partait demain.

L’interrogation
Pour rapporter indirectement une question, on utilise un verbe comme demander, se demander, vouloir savoir
Est-ce que / est-ce qui disparaissent.

– Interrogation globale: + si
Exemples:
Il demande: “Allez-vous au cinéma ce soir?” → Il demande si nous allons au cinéma ce soir.
Il demande: “Est-ce que vous allez au cinéma ce soir?”
→ Il demande si nous allons au cinéma ce soir.
Il a demandé: “Allez-vous au cinéma ce soir?” → Il a demandé si nous allions au cinéma ce soir.
Il a demandé: “Est-ce que vous allez au cinéma ce soir?”
→ Il a demandé si nous allions au cinéma ce soir.
– Interrogation partielle:

Que / Qu’est-ce que → ce que

Exemples:
Il demande “Que fais-tu?” → Il demande ce que tu fais.
Il demande “Qu’est-ce que tu fais?” → Il demande ce que tu fais.

Que / Qu’est-ce qui → ce qui
Exemples:
Il demande: “Que se passe-t-il?
→ Il demande ce qui se passe.
Il demande “Qu’est-ce qui se passe?”
→ Il demande ce qui se passe.

Qui / Qui est ce qui / Qui est-ce que → qui
Exemples:
Il demande: “Qui vient?
→ Il demande qui vient.
Il demande: “Qui est-ce qui vient vendredi en classe?”
→ Il demande qui vient vendredi en classe.
Il demande “Qui est-ce que tu connais à l’école?”
→ Il demande qui je connais à l’école.
Les autres mots interrogatifs sont maintenus:
Exemples:
Il demande: “Où êtes-vous partis en vacances?”
→ Il demande où nous sommes partis en vacances.
Il demande: “Pourquoi n’avez-vous pas fait de camping?”
→ Il demande pourquoi nous n’avons pas fait de camping.
Il demande: “Comment s’appelle ton frère?”
→ Il demande comment s’appelle mon frère.
Il demande: “Quand rentrez-vous de vacances?”
→ Il demande quand nous rentrons de vacances.

L’injonction
Pour rapporter une phrase impérative, on utilise généralement un verbe comme demander, conseiller+ de + infinitif ou + que + subjonctif
Exemple:
Il demande: “Prenez-le.” → Il demande de le prendre. Il demande qu’on le prenne.

Les personnes grammaticales (pronoms personnels, déterminants, pronoms possessifs et verbes) sont considérées du point de vue du rapporteur.
Exemples:
Je t’ai dit: “Je te verrai lundi.” → Je t’ai dit que je te verrais lundi.
Tu as dit: “Je te verrai lundi.” → Tu as dit que tu me verrais lundi.
Il a dit: “Je te verrai lundi.” → Il a dit qu’il me verrait lundi.

Les indications de lieu et de temps sont considérées du point de vue du rapporteur.

– Si le lieu et le temps des paroles sont les mêmes que ceux du rapporteur, il n’y a pas de changement.
Exemple:
Il m’a dit tout à l’heure: “Je partirai demain.” → Il m’a dit tout à l’heure qu’il partirait demain.
– Si le lieu et le temps ne sont pas les mêmes, on a les changements suivants:
ici → là

ce matin / ce soir → ce matin-là / ce soir-là
cette nuit → cette nuit-là
aujourd’hui → ce jour-là
hier → la veille
avant-hier → l’avant-veille
demain → le lendemain
après-demain → le surlendemain
Il y a trois jours → trois jours avant / plus tôt
dans trois jours → trois jours après / plus tard
passé / dernier → précédent / d’avant
prochain → suivant / d’après

Les temps des verbes sont considérés aussi du point de vue du rapporteur.

Si le verbe introducteur est au présent ou au futur, il n’y a pas de changement.
Exemple:
Il dit: “Je travaillerai dur cette année.” → Il dit qu’il travaillera dur cette année.

Si le verbe introducteur est au passé, le changement de temps se fait selon la concordance des temps:

* présent → imparfait
Exemple:
Il a dit: “Je reçois beaucoup de visites.”
→ Il a dit qu’il recevait beaucoup de visites.
* passé composé → plus-que-parfait
Exemple:
Il a dit: “J’ai reçu beaucoup de visites.”
→ Il a dit qu’il avait reçu beaucoup de visites.
* futur → conditionnel
Exemple:
Il a dit: “Je recevrai beaucoup de visites.”
→ Il a dit qu’il recevrait beaucoup de visites.

Quelques liens intéressants:
http://www.polarfle.com/exercice/avindisrapp.htm (explication)
http://www.polarfle.com/exercice/exodisrapp1av.htm (exercice) http://www.polarfle.com/exercice/avindisrapp2.htm (explication)
http://www.polarfle.com/exercice/exodisrapp2av.htm (exercice)
http://highered.mcgraw-hill.com/sites/0072402601/student_view0/chapitre8/structures_2.html (exercice)
http://wps.prenhall.com/ca_ph_parmentier_enbons_7/46/11989/3069247.cw/content/ (exercice)


Anuncios

Le discours rapporté

19 May

Le discours rapporté:
Le discours rapporté au style indirect lié perd son indépendance syntaxique et énonciative. Il se construit comme une proposition subordonnée, qui est complément d’un verbe comme dire ou penser. La mise en subordination provoque des transpositions de temps et de personnes ainsi que des changements qui affectent les déictiques et les types de phrases.

L’énonciation
Pour rapporter indirectement une énonciation (affirmative ou négative), on utilise un verbe introducteur comme dire, répondre, penser + que:
Exemples:
Il dit: “Je pars demain.” → Il dit qu’il part demain.

Il a dit “Je pars demain.” → Il a dit qu’il partait demain.

L’interrogation
Pour rapporter indirectement une question, on utilise un verbe comme demander, se demander, vouloir savoir
Est-ce que / est-ce qui disparaissent.

– Interrogation globale: + si
Exemples:
Il demande: “Allez-vous au cinéma ce soir?” → Il demande si nous allons au cinéma ce soir.
Il demande: “Est-ce que vous allez au cinéma ce soir?”
→ Il demande si nous allons au cinéma ce soir.
Il a demandé: “Allez-vous au cinéma ce soir?” → Il a demandé si nous allions au cinéma ce soir.
Il a demandé: “Est-ce que vous allez au cinéma ce soir?”
→ Il a demandé si nous allions au cinéma ce soir.
– Interrogation partielle:

Que / Qu’est-ce que → ce que

Exemples:
Il demande “Que fais-tu?” → Il demande ce que tu fais.
Il demande “Qu’est-ce que tu fais?” → Il demande ce que tu fais.

Que / Qu’est-ce qui → ce qui
Exemples:
Il demande: “Que se passe-t-il?
→ Il demande ce qui se passe.
Il demande “Qu’est-ce qui se passe?”
→ Il demande ce qui se passe.

Qui / Qui est ce qui / Qui est-ce que → qui
Exemples:
Il demande: “Qui vient?
→ Il demande qui vient.
Il demande: “Qui est-ce qui vient vendredi en classe?”
→ Il demande qui vient vendredi en classe.
Il demande “Qui est-ce que tu connais à l’école?”
→ Il demande qui je connais à l’école.
Les autres mots interrogatifs sont maintenus:
Exemples:
Il demande: “Où êtes-vous partis en vacances?”
→ Il demande où nous sommes partis en vacances.
Il demande: “Pourquoi n’avez-vous pas fait de camping?”
→ Il demande pourquoi nous n’avons pas fait de camping.
Il demande: “Comment s’appelle ton frère?”
→ Il demande comment s’appelle mon frère.
Il demande: “Quand rentrez-vous de vacances?”
→ Il demande quand nous rentrons de vacances.

L’injonction
Pour rapporter une phrase impérative, on utilise généralement un verbe comme demander, conseiller+ de + infinitif ou + que + subjonctif
Exemple:
Il demande: “Prenez-le.” → Il demande de le prendre. Il demande qu’on le prenne.

Les personnes grammaticales (pronoms personnels, déterminants, pronoms possessifs et verbes) sont considérées du point de vue du rapporteur.
Exemples:
Je t’ai dit: “Je te verrai lundi.” → Je t’ai dit que je te verrais lundi.
Tu as dit: “Je te verrai lundi.” → Tu as dit que tu me verrais lundi.
Il a dit: “Je te verrai lundi.” → Il a dit qu’il me verrait lundi.

Les indications de lieu et de temps sont considérées du point de vue du rapporteur.

– Si le lieu et le temps des paroles sont les mêmes que ceux du rapporteur, il n’y a pas de changement.
Exemple:
Il m’a dit tout à l’heure: “Je partirai demain.” → Il m’a dit tout à l’heure qu’il partirait demain.
– Si le lieu et le temps ne sont pas les mêmes, on a les changements suivants:
ici → là

ce matin / ce soir → ce matin-là / ce soir-là
cette nuit → cette nuit-là
aujourd’hui → ce jour-là
hier → la veille
avant-hier → l’avant-veille
demain → le lendemain
après-demain → le surlendemain
Il y a trois jours → trois jours avant / plus tôt
dans trois jours → trois jours après / plus tard
passé / dernier → précédent / d’avant
prochain → suivant / d’après

Les temps des verbes sont considérés aussi du point de vue du rapporteur.

Si le verbe introducteur est au présent ou au futur, il n’y a pas de changement.
Exemple:
Il dit: “Je travaillerai dur cette année.” → Il dit qu’il travaillera dur cette année.

Si le verbe introducteur est au passé, le changement de temps se fait selon la concordance des temps:

* présent → imparfait
Exemple:
Il a dit: “Je reçois beaucoup de visites.”
→ Il a dit qu’il recevait beaucoup de visites.
* passé composé → plus-que-parfait
Exemple:
Il a dit: “J’ai reçu beaucoup de visites.”
→ Il a dit qu’il avait reçu beaucoup de visites.
* futur → conditionnel
Exemple:
Il a dit: “Je recevrai beaucoup de visites.”
→ Il a dit qu’il recevrait beaucoup de visites.

Quelques liens intéressants:
http://www.polarfle.com/exercice/avindisrapp.htm (explication)
http://www.polarfle.com/exercice/exodisrapp1av.htm (exercice) http://www.polarfle.com/exercice/avindisrapp2.htm (explication)
http://www.polarfle.com/exercice/exodisrapp2av.htm (exercice)
http://highered.mcgraw-hill.com/sites/0072402601/student_view0/chapitre8/structures_2.html (exercice)
http://wps.prenhall.com/ca_ph_parmentier_enbons_7/46/11989/3069247.cw/content/ (exercice)


Le discours rapporté

19 May

Le discours rapporté:
Le discours rapporté au style indirect lié perd son indépendance syntaxique et énonciative. Il se construit comme une proposition subordonnée, qui est complément d’un verbe comme dire ou penser. La mise en subordination provoque des transpositions de temps et de personnes ainsi que des changements qui affectent les déictiques et les types de phrases.

L’énonciation
Pour rapporter indirectement une énonciation (affirmative ou négative), on utilise un verbe introducteur comme dire, répondre, penser + que:
Exemples:
Il dit: “Je pars demain.” → Il dit qu’il part demain.

Il a dit “Je pars demain.” → Il a dit qu’il partait demain.

L’interrogation
Pour rapporter indirectement une question, on utilise un verbe comme demander, se demander, vouloir savoir
Est-ce que / est-ce qui disparaissent.

– Interrogation globale: + si
Exemples:
Il demande: “Allez-vous au cinéma ce soir?” → Il demande si nous allons au cinéma ce soir.
Il demande: “Est-ce que vous allez au cinéma ce soir?”
→ Il demande si nous allons au cinéma ce soir.
Il a demandé: “Allez-vous au cinéma ce soir?” → Il a demandé si nous allions au cinéma ce soir.
Il a demandé: “Est-ce que vous allez au cinéma ce soir?”
→ Il a demandé si nous allions au cinéma ce soir.
– Interrogation partielle:

Que / Qu’est-ce que → ce que

Exemples:
Il demande “Que fais-tu?” → Il demande ce que tu fais.
Il demande “Qu’est-ce que tu fais?” → Il demande ce que tu fais.

Que / Qu’est-ce qui → ce qui
Exemples:
Il demande: “Que se passe-t-il?
→ Il demande ce qui se passe.
Il demande “Qu’est-ce qui se passe?”
→ Il demande ce qui se passe.

Qui / Qui est ce qui / Qui est-ce que → qui
Exemples:
Il demande: “Qui vient?
→ Il demande qui vient.
Il demande: “Qui est-ce qui vient vendredi en classe?”
→ Il demande qui vient vendredi en classe.
Il demande “Qui est-ce que tu connais à l’école?”
→ Il demande qui je connais à l’école.
Les autres mots interrogatifs sont maintenus:
Exemples:
Il demande: “Où êtes-vous partis en vacances?”
→ Il demande où nous sommes partis en vacances.
Il demande: “Pourquoi n’avez-vous pas fait de camping?”
→ Il demande pourquoi nous n’avons pas fait de camping.
Il demande: “Comment s’appelle ton frère?”
→ Il demande comment s’appelle mon frère.
Il demande: “Quand rentrez-vous de vacances?”
→ Il demande quand nous rentrons de vacances.

L’injonction
Pour rapporter une phrase impérative, on utilise généralement un verbe comme demander, conseiller+ de + infinitif ou + que + subjonctif
Exemple:
Il demande: “Prenez-le.” → Il demande de le prendre. Il demande qu’on le prenne.

Les personnes grammaticales (pronoms personnels, déterminants, pronoms possessifs et verbes) sont considérées du point de vue du rapporteur.
Exemples:
Je t’ai dit: “Je te verrai lundi.” → Je t’ai dit que je te verrais lundi.
Tu as dit: “Je te verrai lundi.” → Tu as dit que tu me verrais lundi.
Il a dit: “Je te verrai lundi.” → Il a dit qu’il me verrait lundi.

Les indications de lieu et de temps sont considérées du point de vue du rapporteur.

– Si le lieu et le temps des paroles sont les mêmes que ceux du rapporteur, il n’y a pas de changement.
Exemple:
Il m’a dit tout à l’heure: “Je partirai demain.” → Il m’a dit tout à l’heure qu’il partirait demain.
– Si le lieu et le temps ne sont pas les mêmes, on a les changements suivants:
ici → là

ce matin / ce soir → ce matin-là / ce soir-là
cette nuit → cette nuit-là
aujourd’hui → ce jour-là
hier → la veille
avant-hier → l’avant-veille
demain → le lendemain
après-demain → le surlendemain
Il y a trois jours → trois jours avant / plus tôt
dans trois jours → trois jours après / plus tard
passé / dernier → précédent / d’avant
prochain → suivant / d’après

Les temps des verbes sont considérés aussi du point de vue du rapporteur.

Si le verbe introducteur est au présent ou au futur, il n’y a pas de changement.
Exemple:
Il dit: “Je travaillerai dur cette année.” → Il dit qu’il travaillera dur cette année.

Si le verbe introducteur est au passé, le changement de temps se fait selon la concordance des temps:

* présent → imparfait
Exemple:
Il a dit: “Je reçois beaucoup de visites.”
→ Il a dit qu’il recevait beaucoup de visites.
* passé composé → plus-que-parfait
Exemple:
Il a dit: “J’ai reçu beaucoup de visites.”
→ Il a dit qu’il avait reçu beaucoup de visites.
* futur → conditionnel
Exemple:
Il a dit: “Je recevrai beaucoup de visites.”
→ Il a dit qu’il recevrait beaucoup de visites.

Quelques liens intéressants:
http://www.polarfle.com/exercice/avindisrapp.htm (explication)
http://www.polarfle.com/exercice/exodisrapp1av.htm (exercice) http://www.polarfle.com/exercice/avindisrapp2.htm (explication)
http://www.polarfle.com/exercice/exodisrapp2av.htm (exercice)
http://highered.mcgraw-hill.com/sites/0072402601/student_view0/chapitre8/structures_2.html (exercice)
http://wps.prenhall.com/ca_ph_parmentier_enbons_7/46/11989/3069247.cw/content/ (exercice)


Le discours rapporté

19 May

Le discours rapporté:
Le discours rapporté au style indirect lié perd son indépendance syntaxique et énonciative. Il se construit comme une proposition subordonnée, qui est complément d’un verbe comme dire ou penser. La mise en subordination provoque des transpositions de temps et de personnes ainsi que des changements qui affectent les déictiques et les types de phrases.

L’énonciation
Pour rapporter indirectement une énonciation (affirmative ou négative), on utilise un verbe introducteur comme dire, répondre, penser + que:
Exemples:
Il dit: “Je pars demain.” → Il dit qu’il part demain.

Il a dit “Je pars demain.” → Il a dit qu’il partait demain.

L’interrogation
Pour rapporter indirectement une question, on utilise un verbe comme demander, se demander, vouloir savoir
Est-ce que / est-ce qui disparaissent.

– Interrogation globale: + si
Exemples:
Il demande: “Allez-vous au cinéma ce soir?” → Il demande si nous allons au cinéma ce soir.
Il demande: “Est-ce que vous allez au cinéma ce soir?”
→ Il demande si nous allons au cinéma ce soir.
Il a demandé: “Allez-vous au cinéma ce soir?” → Il a demandé si nous allions au cinéma ce soir.
Il a demandé: “Est-ce que vous allez au cinéma ce soir?”
→ Il a demandé si nous allions au cinéma ce soir.
– Interrogation partielle:

Que / Qu’est-ce que → ce que

Exemples:
Il demande “Que fais-tu?” → Il demande ce que tu fais.
Il demande “Qu’est-ce que tu fais?” → Il demande ce que tu fais.

Que / Qu’est-ce qui → ce qui
Exemples:
Il demande: “Que se passe-t-il?
→ Il demande ce qui se passe.
Il demande “Qu’est-ce qui se passe?”
→ Il demande ce qui se passe.

Qui / Qui est ce qui / Qui est-ce que → qui
Exemples:
Il demande: “Qui vient?
→ Il demande qui vient.
Il demande: “Qui est-ce qui vient vendredi en classe?”
→ Il demande qui vient vendredi en classe.
Il demande “Qui est-ce que tu connais à l’école?”
→ Il demande qui je connais à l’école.
Les autres mots interrogatifs sont maintenus:
Exemples:
Il demande: “Où êtes-vous partis en vacances?”
→ Il demande où nous sommes partis en vacances.
Il demande: “Pourquoi n’avez-vous pas fait de camping?”
→ Il demande pourquoi nous n’avons pas fait de camping.
Il demande: “Comment s’appelle ton frère?”
→ Il demande comment s’appelle mon frère.
Il demande: “Quand rentrez-vous de vacances?”
→ Il demande quand nous rentrons de vacances.

L’injonction
Pour rapporter une phrase impérative, on utilise généralement un verbe comme demander, conseiller+ de + infinitif ou + que + subjonctif
Exemple:
Il demande: “Prenez-le.” → Il demande de le prendre. Il demande qu’on le prenne.

Les personnes grammaticales (pronoms personnels, déterminants, pronoms possessifs et verbes) sont considérées du point de vue du rapporteur.
Exemples:
Je t’ai dit: “Je te verrai lundi.” → Je t’ai dit que je te verrais lundi.
Tu as dit: “Je te verrai lundi.” → Tu as dit que tu me verrais lundi.
Il a dit: “Je te verrai lundi.” → Il a dit qu’il me verrait lundi.

Les indications de lieu et de temps sont considérées du point de vue du rapporteur.

– Si le lieu et le temps des paroles sont les mêmes que ceux du rapporteur, il n’y a pas de changement.
Exemple:
Il m’a dit tout à l’heure: “Je partirai demain.” → Il m’a dit tout à l’heure qu’il partirait demain.
– Si le lieu et le temps ne sont pas les mêmes, on a les changements suivants:
ici → là

ce matin / ce soir → ce matin-là / ce soir-là
cette nuit → cette nuit-là
aujourd’hui → ce jour-là
hier → la veille
avant-hier → l’avant-veille
demain → le lendemain
après-demain → le surlendemain
Il y a trois jours → trois jours avant / plus tôt
dans trois jours → trois jours après / plus tard
passé / dernier → précédent / d’avant
prochain → suivant / d’après

Les temps des verbes sont considérés aussi du point de vue du rapporteur.

Si le verbe introducteur est au présent ou au futur, il n’y a pas de changement.
Exemple:
Il dit: “Je travaillerai dur cette année.” → Il dit qu’il travaillera dur cette année.

Si le verbe introducteur est au passé, le changement de temps se fait selon la concordance des temps:

* présent → imparfait
Exemple:
Il a dit: “Je reçois beaucoup de visites.”
→ Il a dit qu’il recevait beaucoup de visites.
* passé composé → plus-que-parfait
Exemple:
Il a dit: “J’ai reçu beaucoup de visites.”
→ Il a dit qu’il avait reçu beaucoup de visites.
* futur → conditionnel
Exemple:
Il a dit: “Je recevrai beaucoup de visites.”
→ Il a dit qu’il recevrait beaucoup de visites.

Quelques liens intéressants:
http://www.polarfle.com/exercice/avindisrapp.htm (explication)
http://www.polarfle.com/exercice/exodisrapp1av.htm (exercice) http://www.polarfle.com/exercice/avindisrapp2.htm (explication)
http://www.polarfle.com/exercice/exodisrapp2av.htm (exercice)
http://highered.mcgraw-hill.com/sites/0072402601/student_view0/chapitre8/structures_2.html (exercice)
http://wps.prenhall.com/ca_ph_parmentier_enbons_7/46/11989/3069247.cw/content/ (exercice)


Le discours rapporté

19 May

Le discours rapporté:
Le discours rapporté au style indirect lié perd son indépendance syntaxique et énonciative. Il se construit comme une proposition subordonnée, qui est complément d’un verbe comme dire ou penser. La mise en subordination provoque des transpositions de temps et de personnes ainsi que des changements qui affectent les déictiques et les types de phrases.

L’énonciation
Pour rapporter indirectement une énonciation (affirmative ou négative), on utilise un verbe introducteur comme dire, répondre, penser + que:
Exemples:
Il dit: “Je pars demain.” → Il dit qu’il part demain.

Il a dit “Je pars demain.” → Il a dit qu’il partait demain.

L’interrogation
Pour rapporter indirectement une question, on utilise un verbe comme demander, se demander, vouloir savoir
Est-ce que / est-ce qui disparaissent.

– Interrogation globale: + si
Exemples:
Il demande: “Allez-vous au cinéma ce soir?” → Il demande si nous allons au cinéma ce soir.
Il demande: “Est-ce que vous allez au cinéma ce soir?”
→ Il demande si nous allons au cinéma ce soir.
Il a demandé: “Allez-vous au cinéma ce soir?” → Il a demandé si nous allions au cinéma ce soir.
Il a demandé: “Est-ce que vous allez au cinéma ce soir?”
→ Il a demandé si nous allions au cinéma ce soir.
– Interrogation partielle:

Que / Qu’est-ce que → ce que

Exemples:
Il demande “Que fais-tu?” → Il demande ce que tu fais.
Il demande “Qu’est-ce que tu fais?” → Il demande ce que tu fais.

Que / Qu’est-ce qui → ce qui
Exemples:
Il demande: “Que se passe-t-il?
→ Il demande ce qui se passe.
Il demande “Qu’est-ce qui se passe?”
→ Il demande ce qui se passe.

Qui / Qui est ce qui / Qui est-ce que → qui
Exemples:
Il demande: “Qui vient?
→ Il demande qui vient.
Il demande: “Qui est-ce qui vient vendredi en classe?”
→ Il demande qui vient vendredi en classe.
Il demande “Qui est-ce que tu connais à l’école?”
→ Il demande qui je connais à l’école.
Les autres mots interrogatifs sont maintenus:
Exemples:
Il demande: “Où êtes-vous partis en vacances?”
→ Il demande où nous sommes partis en vacances.
Il demande: “Pourquoi n’avez-vous pas fait de camping?”
→ Il demande pourquoi nous n’avons pas fait de camping.
Il demande: “Comment s’appelle ton frère?”
→ Il demande comment s’appelle mon frère.
Il demande: “Quand rentrez-vous de vacances?”
→ Il demande quand nous rentrons de vacances.

L’injonction
Pour rapporter une phrase impérative, on utilise généralement un verbe comme demander, conseiller+ de + infinitif ou + que + subjonctif
Exemple:
Il demande: “Prenez-le.” → Il demande de le prendre. Il demande qu’on le prenne.

Les personnes grammaticales (pronoms personnels, déterminants, pronoms possessifs et verbes) sont considérées du point de vue du rapporteur.
Exemples:
Je t’ai dit: “Je te verrai lundi.” → Je t’ai dit que je te verrais lundi.
Tu as dit: “Je te verrai lundi.” → Tu as dit que tu me verrais lundi.
Il a dit: “Je te verrai lundi.” → Il a dit qu’il me verrait lundi.

Les indications de lieu et de temps sont considérées du point de vue du rapporteur.

– Si le lieu et le temps des paroles sont les mêmes que ceux du rapporteur, il n’y a pas de changement.
Exemple:
Il m’a dit tout à l’heure: “Je partirai demain.” → Il m’a dit tout à l’heure qu’il partirait demain.
– Si le lieu et le temps ne sont pas les mêmes, on a les changements suivants:
ici → là

ce matin / ce soir → ce matin-là / ce soir-là
cette nuit → cette nuit-là
aujourd’hui → ce jour-là
hier → la veille
avant-hier → l’avant-veille
demain → le lendemain
après-demain → le surlendemain
Il y a trois jours → trois jours avant / plus tôt
dans trois jours → trois jours après / plus tard
passé / dernier → précédent / d’avant
prochain → suivant / d’après

Les temps des verbes sont considérés aussi du point de vue du rapporteur.

Si le verbe introducteur est au présent ou au futur, il n’y a pas de changement.
Exemple:
Il dit: “Je travaillerai dur cette année.” → Il dit qu’il travaillera dur cette année.

Si le verbe introducteur est au passé, le changement de temps se fait selon la concordance des temps:

* présent → imparfait
Exemple:
Il a dit: “Je reçois beaucoup de visites.”
→ Il a dit qu’il recevait beaucoup de visites.
* passé composé → plus-que-parfait
Exemple:
Il a dit: “J’ai reçu beaucoup de visites.”
→ Il a dit qu’il avait reçu beaucoup de visites.
* futur → conditionnel
Exemple:
Il a dit: “Je recevrai beaucoup de visites.”
→ Il a dit qu’il recevrait beaucoup de visites.

Quelques liens intéressants:
http://www.polarfle.com/exercice/avindisrapp.htm (explication)
http://www.polarfle.com/exercice/exodisrapp1av.htm (exercice) http://www.polarfle.com/exercice/avindisrapp2.htm (explication)
http://www.polarfle.com/exercice/exodisrapp2av.htm (exercice)
http://highered.mcgraw-hill.com/sites/0072402601/student_view0/chapitre8/structures_2.html (exercice)
http://wps.prenhall.com/ca_ph_parmentier_enbons_7/46/11989/3069247.cw/content/ (exercice)