Archivo | NUL – NULLE RSS feed for this section

NUL – NULLE

14 Mar

 

nul /nyl/ singulier

  1. (Au singulier) Aucun.
    • Dans dix ans, parmi les vestiges de Beaumat, les souffles du vent, les croassements des corbeaux et la chute des pierres retentiront seuls ; nulle oreille humaine ne les entendra et la cloche du village elle-même se taira, fatiguée de tinter seulement pour les morts. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité, 1931)
    • La vieille route est une fondrière que sauf le « piéton », porteur de la gazette ou de lettres, nul étranger n’emprunte plus… (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)

 

Adjectif

Singulier Pluriel
Masculin nul
/nyl/
nuls
/nyl/
Féminin nulle
/nyl/
nulles
/nyl/

nul

  1. De valeur égale à zéro
    • La charge d’un neutron est nulle.
  2. Qui est sans valeur, sans effet, qui se réduit à rien.
    • Les capitaines de goélettes m’avaient tous conseillé d’entrer à l’étale de basse mer quand le courant est nul. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • La Grande-Bretagne, qui s’est isolée tout récemment, et a des conditions écologiques relativement uniformes, a un endémisme presque nul. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.69)
    •  
    •  
  3. (Familier) Mauvais, de mauvaise qualité, sans intérêt.
    • Ce film est complètement nul.
  4. (En particulier) (Droit) Il se dit des actes qui, étant contraires aux lois, pour le fond ou dans la forme, sont [comme s’ils n’étaient pas, et ne peuvent avoir leur effet.
Anuncios

NUL – NULLE

14 Mar

 

nul /nyl/ singulier

  1. (Au singulier) Aucun.
    • Dans dix ans, parmi les vestiges de Beaumat, les souffles du vent, les croassements des corbeaux et la chute des pierres retentiront seuls ; nulle oreille humaine ne les entendra et la cloche du village elle-même se taira, fatiguée de tinter seulement pour les morts. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité, 1931)
    • La vieille route est une fondrière que sauf le « piéton », porteur de la gazette ou de lettres, nul étranger n’emprunte plus… (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)

 

Adjectif

Singulier Pluriel
Masculin nul
/nyl/
nuls
/nyl/
Féminin nulle
/nyl/
nulles
/nyl/

nul

  1. De valeur égale à zéro
    • La charge d’un neutron est nulle.
  2. Qui est sans valeur, sans effet, qui se réduit à rien.
    • Les capitaines de goélettes m’avaient tous conseillé d’entrer à l’étale de basse mer quand le courant est nul. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • La Grande-Bretagne, qui s’est isolée tout récemment, et a des conditions écologiques relativement uniformes, a un endémisme presque nul. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.69)
    •  
    •  
  3. (Familier) Mauvais, de mauvaise qualité, sans intérêt.
    • Ce film est complètement nul.
  4. (En particulier) (Droit) Il se dit des actes qui, étant contraires aux lois, pour le fond ou dans la forme, sont [comme s’ils n’étaient pas, et ne peuvent avoir leur effet.

NUL – NULLE

14 Mar

 

nul /nyl/ singulier

  1. (Au singulier) Aucun.
    • Dans dix ans, parmi les vestiges de Beaumat, les souffles du vent, les croassements des corbeaux et la chute des pierres retentiront seuls ; nulle oreille humaine ne les entendra et la cloche du village elle-même se taira, fatiguée de tinter seulement pour les morts. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité, 1931)
    • La vieille route est une fondrière que sauf le « piéton », porteur de la gazette ou de lettres, nul étranger n’emprunte plus… (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)

 

Adjectif

Singulier Pluriel
Masculin nul
/nyl/
nuls
/nyl/
Féminin nulle
/nyl/
nulles
/nyl/

nul

  1. De valeur égale à zéro
    • La charge d’un neutron est nulle.
  2. Qui est sans valeur, sans effet, qui se réduit à rien.
    • Les capitaines de goélettes m’avaient tous conseillé d’entrer à l’étale de basse mer quand le courant est nul. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • La Grande-Bretagne, qui s’est isolée tout récemment, et a des conditions écologiques relativement uniformes, a un endémisme presque nul. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.69)
    •  
    •  
  3. (Familier) Mauvais, de mauvaise qualité, sans intérêt.
    • Ce film est complètement nul.
  4. (En particulier) (Droit) Il se dit des actes qui, étant contraires aux lois, pour le fond ou dans la forme, sont [comme s’ils n’étaient pas, et ne peuvent avoir leur effet.

NUL – NULLE

14 Mar

 

nul /nyl/ singulier

  1. (Au singulier) Aucun.
    • Dans dix ans, parmi les vestiges de Beaumat, les souffles du vent, les croassements des corbeaux et la chute des pierres retentiront seuls ; nulle oreille humaine ne les entendra et la cloche du village elle-même se taira, fatiguée de tinter seulement pour les morts. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité, 1931)
    • La vieille route est une fondrière que sauf le « piéton », porteur de la gazette ou de lettres, nul étranger n’emprunte plus… (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)

 

Adjectif

Singulier Pluriel
Masculin nul
/nyl/
nuls
/nyl/
Féminin nulle
/nyl/
nulles
/nyl/

nul

  1. De valeur égale à zéro
    • La charge d’un neutron est nulle.
  2. Qui est sans valeur, sans effet, qui se réduit à rien.
    • Les capitaines de goélettes m’avaient tous conseillé d’entrer à l’étale de basse mer quand le courant est nul. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • La Grande-Bretagne, qui s’est isolée tout récemment, et a des conditions écologiques relativement uniformes, a un endémisme presque nul. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.69)
    •  
    •  
  3. (Familier) Mauvais, de mauvaise qualité, sans intérêt.
    • Ce film est complètement nul.
  4. (En particulier) (Droit) Il se dit des actes qui, étant contraires aux lois, pour le fond ou dans la forme, sont [comme s’ils n’étaient pas, et ne peuvent avoir leur effet.

NUL – NULLE

14 Mar

 

nul /nyl/ singulier

  1. (Au singulier) Aucun.
    • Dans dix ans, parmi les vestiges de Beaumat, les souffles du vent, les croassements des corbeaux et la chute des pierres retentiront seuls ; nulle oreille humaine ne les entendra et la cloche du village elle-même se taira, fatiguée de tinter seulement pour les morts. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité, 1931)
    • La vieille route est une fondrière que sauf le « piéton », porteur de la gazette ou de lettres, nul étranger n’emprunte plus… (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, 1958)

 

Adjectif

Singulier Pluriel
Masculin nul
/nyl/
nuls
/nyl/
Féminin nulle
/nyl/
nulles
/nyl/

nul

  1. De valeur égale à zéro
    • La charge d’un neutron est nulle.
  2. Qui est sans valeur, sans effet, qui se réduit à rien.
    • Les capitaines de goélettes m’avaient tous conseillé d’entrer à l’étale de basse mer quand le courant est nul. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • La Grande-Bretagne, qui s’est isolée tout récemment, et a des conditions écologiques relativement uniformes, a un endémisme presque nul. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.69)
    •  
    •  
  3. (Familier) Mauvais, de mauvaise qualité, sans intérêt.
    • Ce film est complètement nul.
  4. (En particulier) (Droit) Il se dit des actes qui, étant contraires aux lois, pour le fond ou dans la forme, sont [comme s’ils n’étaient pas, et ne peuvent avoir leur effet.